Iliad en 'pré-pôle position'... sur combien de circuits ?

Publié le par David Trading Blog

ça y est, Iliad, la maison-mère de Free, devient officiellement le numéro 2 de l'ADSL en France ! Iliad vient tout juste de finaliser l'acquisition de Liberty Surf Group, ce qui vous parlera sûrement plus si je vous dis qu'ils ont Alice dans leur portefeuille, soit environ 850 000 abonnés en +. Jolie affaire à mon avis,  mais pas sans conséquences, Iliad aurait donc selon boursier.com, 4 millions d'abonnés au compteur et 25,5% de part de marché, repassant devant Neuf Telecom (qui avait racheté Club-Internet et Aol en France). Est-ce que cela suffira à en faire, symboliquement, un meilleur candidat pour la très convoitée 4ème licence 3G, pas sûr !

La barre des 70 euros ramène l'action à ses niveaux de débuts d'années, et a plutôt bien résisté dans une Bourse en berne. On attendra fin septembre et la décision de l'ARCEP pour y voir plus clair côté futur, mais avec ce cap de passé, Free passe également, volontairement ou non, dans la catégorie des poids lourds... heureusement que leur com' est agressive, car sinon, ils pourraient bien perdre leur statut de "trublion" et devenir le 4e d'un ménage à 3.
Challenges ajoute sur ce point :


"Iliad a mis en avant sa "solidité financière" en vue des lourds
investissements prévus dans la fibre optique, qui permet d'accéder au très haut débit, et de son développement dans la téléphonie mobile.
Sur ce dernier point, Maxime Lombardini a "confirmé plus que jamais la volonté (d'Iliad) d'être 4e opérateur mobile", estimant que les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) n'étaient pas une "alternative" et promettant des "offres agressives".
Free a dit avoir "bon espoir" d'obtenir gain de cause, alors que le gouvernement souhaite stimuler la concurrence dans ce secteur."


L'autre chantier important d'Iliad, c'est la fibre optique pour l'internet à très haut débit, dans laquelle elle devrait investir un milliard d'euros d'ici 2012, avec unobjectif de couverture de la capitale de 70% au 2nd semestre 2009. Cela fait donc un autre chantier sur lequel Free avance, du coup cela me semble beaucoup vu la taille du groupe. Entre l'emprunt d'un milliard pour l'acquisition d'Alice, l'autre milliard pour la fibre optique... restera-t-il quelque argent frais pour tenter de rafler la 4ème licence ? Ou Free va t-il se contenter d'un lot ? Dans cette optique (ahahah) il sera intéressant de suivre la percée des autres "petits", dont certains ont avancé leurs pions... une affaire à suivre sur ce blog très prochainement !

Publié dans TIC

Commenter cet article