Free, grande gueule mais poches vides ?

Publié le par David Trading Blog

En voilà, un beau sujet pour les fanas de la Bourse... savoir un peu que vaut Free, ce dont le groupe est capable, rapport à la 3G. Si l'on s'en tient à la réputation du groupe (stratégies de ruptures pendant longtemps, même si cela semble désormais révolu, en tout cas si l'on s'en tient à son calme relatif sur le triple-play), et à sa com' souvent agressive, c'est le genre de boîte qui tente, et qui tente surtout les risque-tout, dont je prétend faire partie à mes heures (pas perdues). Seulement, on commence à douter. Free a t-il vraiment les moyens financiers de ses ambitions économiques, à savoir devenir le 4ème opérateur mobile, en rentrant par la 2nde porte de la licence 3G, porte qui lui fût fermée l'année passée... déjà pour des raisons financières (refus de l'étalement du paiement de la licence. mais vous en connaissez beaucoup, vous, des proprios qui vous font cadeau d'un loyer payable en 3 x sans frais ?).

C'est donc reparti pour un tour, puisque l'attribution de la 4ème licence doit avoir lieu dans le trimestre à venir. On sait déjà que Free a plus que craché au bassinet, ces derniers temps, entre la fibre optique (1 milliard), le rachat d'Alice (800 millions)... alors lui reste-t-il vraiment les moyens d'acquérir la très coûteuse licence 3G, qui coûte 690 millions d'euros payables à l'achat, mais un coût final de 2 milliards sur 3 ans ? Avec la crise actuelle niveau crédit, soit Free a un atout caché dans sa manche... soit c'est du bluff.

En tout cas, Martin Bouygues a son idée sur la question, lui qui évoquait ses doutes sur Free très récemment, relevé ici, que je vous livre : J’ai du mal à comprendre comment avec 1 milliard d’euros, Iliad va pouvoir déployer un réseau de troisième génération alors que nous investirons 850 millions d’euros rien que cette année. Toussotements dans la salle. Car s'en suit, et du même, une pique vers les MVNO, au cas où Free n'ait pas la licence mais qu'ils se décideraient quand même à se lancer en MVNO : "Le MVNO est un coucou, qui fait son nid chez les autres, surcharge votre réseau, n’investit pas et prend zéro risque."

Je rappelle que Bouygues loue déjà son réseau à 2 MVNO, d'ailleurs tout deux également tentés par la 3G : Numéricâble et Kertel... 2 larrons qui pourraient finalement sauver la mise à Bouygues, malgré ses colères anti-MVNO : et si Bouygues "poussait" ses 2 locataires à monter au créneau pour barrer la route à Free, le seul à vraiment représenter un risque pour le groupe de BTP-télécoms-médias ? En tout cas les marchés (et son honorable serviteur) semblent avoir fait leur choix en écoutant le "Pape Bouygues", puisque l'action Iliad a chuté de près de 10% sur le mois passé, à 64.48 EUR ce jour.

La bataille promet d'être rude, et je vous en tiendrai bien évidemment informés !

Publié dans TIC

Commenter cet article