Pendant la crise, les affaires continuent

Publié le par David Trading Blog

Eh oui ! Le monde de la (grande) finance a beau avoir l'air de se casser la figure, c'est justement pendant ces périodes de chahut que les meilleurs affaires ont lieu ! Le tout est évidemment de savoir sur quel cheval parier, et c'est pourquoi je vous donne mon avis sur une question d'actualité, en France, dont les résultats ne devraient pas être trop affectés par le contexte financier actuel. Le secteur dont je vous propose une analyse, c'est celui des TIC, que je suis depuis un certain temps, et où prochainement, il y aura du mouvement, c'est à dire aurant d'occasions de soutenir certains groupes... et d'éviter les autres ! Pour les technophiles qui ont suivi un peu cette affaire, le secteur de la 3G est tout à fait passionnant. Après les 3 premières licences distribuées aux opérateurs "historiques", une 4ème licence devrait être attribuée. A qui ? Comment ? C'est un mystère, et nous allons jouer sur cette atmosphère de rumeurs, et faire quelques paris !

La situation de départ est la suivante : un marché ultra-prometteur, celui de la 3G. 3 opérateurs ont déjà une licence (Orange, SFR, Bouygues). Une 4ème aurait pu être attribuée l'année passée, mais Free n'a pas rempli les conditions de l'appel d'offres, notamment en ce qui concerne l'aspect financier. Un an passe, et l'on retrouve la même situation ou presque, et c'est là que l'on va pouvoir jouer un peu, car le nouveau mode d'attribution de la 4è licence, qui devrait être tranché par l'ARCEP le 30 septembre, prévoit à priori un lotissement de l'offre, c'est à dire des possibilités multiples pour chacun des acteurs... et l'on va se rendre compte que comme pour les frites McCain, ceux qui en parlent le + pourraient bien en avoir le moins !

Présentons d'abord un peu les candidats à l'aune de leurs points forts, de leurs points faibles et leur intérêt dans la chose (ainsi que de leur début de stratégie)

- Orange :
+ : Gros, grand, très tactique ces derniers temps (lutte frontale avec Canal+/Vivendi, réorientation vers la production de contenus), a les moyens d'obtenir un lot ou plusieurs, selon que l'ARCEP décide ou non de réserver certains lots aux "historiques".
- : ayant déjà une licence, Orange ne pourra pas obtenir grand chose de +, les lots seront probablement plus réservés aux "nouveaux entrants". étonnament silencieux sur le sujet

- SFR :
+ : Gros, soutenu par la maison-mère, très bonne communication sur la 3G
- : a déjà une licence, donc pas grand chose à attendre, et de plus, doit faire face à l'expansion d'Orange dans les contenus

- Bouygues :
+ : Moins gros financièrement, mais politiquement très bien placé sur un dossier qui est par nature politique. Peut faire un "combo" quadri-play.
- : a déjà une licence. Si un acteur important, comme Free, met la main sur la 4ème licence, c'est le groupe qui a le plus de soucis à se faire, étant en première ligne des concurrents.

- Free :
+ : une (trop ?) grosse communication sur le sujet, de bons appuis dans la communauté d'utilisateurs
- : finit par lasser à force de crier, a beaucoup dépensé (800m pour Alice, 1md pour la fibre, etc), mal placé politiquement.

- Kertel :
+ : très volontaire, cache bien son jeu.
- : une capacité financière à priori limitée, mais qui n'empêche rien (alliances, petits lots)

- Numéricâble :
+ : prend l'air de ne pas y toucher
- : c'est une question de survie pour le groupe !

- Bolloré :
+ : déjà détenteur de licences Wimax, une norme promue comme coeur de la 3G par l'Europe. Très bons appuis politiques, bonne situation financière
- : semble voir choisi sa voie (le Wimax), donc moins crédible.

La suite prochainement !

Publié dans TIC

Commenter cet article