France Telecom sanctionné en dépit du bon sens

Publié le par David Trading Blog



France Telecom a certes présenté des résultats en-deça des espérances des investisseurs.... mais qu'ils sortent de leur bulle ! Vu la situation financière (et économique, de plus en plus) de la planète, la prestation est au moins honorable... enfin ce n'est pas ce qu'ont du penser actionnaires et autres shareholders de FT puisqu'à la présentation de son 3ème trimestre, FT a été la plus lourde chute du CAC 40 à -4,07%.

Je reste optimiste sur le titre : les résultats auraient pu être bien pires en raison de la crise, et les valeurs NTIC font tout de même preuve d'une belle résistance (quand on ne les appelle pas des valeurs refuge). Le CA de FT a certes progressé petitement, de 13,51 à 13,55 milliards d'euros sur un an, et les quelques pourcentages annoncés (de 0,3 à 3,4%) n'ont pas satisfait les investisseurs, habitués aux double-digit depuis un certain temps. Mais il faut redescendre sur terre les gars ! On est pas près de la revoir, la croissance à deux chiffres, enfin pas dans un avenir proche en tout cas.

"En dehors de l'Espagne et quelques pays émergents, note France Télécom dans son communiqué, le groupe n'a constaté aucun impact du ralentissement économique sur ses activités".

So what ? On sanctionne ? C'est complètement idiot ! Regardons les autres chiffres de FT, repris de la Tribune :

Le groupe souligne notamment le développement continue de l'ADSL en Europe qui réunit au 30 septembre 12,39 millions de clients contre 11,45 millions à la même date de l'année précédente. Croissance constatée également pour la voix sur Internet (VoIP) et la TV numérique en France.

Au 30 septembre, le revenu par abonné (Arpu), est de 32,5 euros dont 14,3 euros provenant de l'abonnement, 7 euros des appels et les 11,2 euros restants pour les services Internet. Un an avant, ce revenu global était de 29,9 euros et seul la part des appels était plus élevée (7,9 euros). 

La marge brute opérationnelle de l'opérateur atteint 5,09 milliards à un niveau quasiment équivalent à celui du troisième trimestre 2007. Rapportée au chiffre d'affaires, cette marge ressort à un taux de 37,6% contre 37,7% un an plus tôt. Sur neuf mois, cette marge passe à 37,1% contre 36,8%. 

Alors franchement, moi, la sanction du titre le jour-même, je trouve ça culotté. Qu'on ne vienne pas me parler de "peur" et d'"irrationnel" par la suite !

Publié dans TIC

Commenter cet article

alexis 03/03/2009 18:20

www.universaldaytrading.com
Un concept de Trading révolutionnaire. L'apprentissage se fait sur le terrain en utilisant les capitaux d'une société d'investissement privé au Etats-Unis USA, comme véritable et puissant effet de levier. UDT Group est le seul fond privé qui permet à ses membres d'opérer et d'évoluer sur les marchés boursiers sans investir son propre capital.